Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/08/2013

Le livre sur la tombe

Boudet.jpgCe livre posé sur la dalle funéraire de l'abbé Boudet est une énigme permanente. Probablement voulu par l'abbé Boudet, cet ornement a-t-il un double sens.... Certes, ce livre peut représenter  LE Livre, avec la mention "Dieu, Sauveur des hommes". Autrement dit la Bible. Mais, parallèlement, n'a-t-il pas voulu voir figurer sur sa tombe son seul et unique ouvrage publié, passé à la postérité, la Vraie langue celtique et le Cromleck de Rennes-les-Bains, paru en 1886 ? La lecture commencerait alors à la page 310.
Mais, encore y-a-t-il livre et livre. En terme de volumes ornant habituellement les sépultures, certains méritent vraiment notre attention, hors les livres d'or.  Nous en avons trouvé un exemple, par hasard, dans un autre cimetière de l'Aude.  Qui le connaît ?

La réponse très bientôt...

livre 1.JPG

 

 

 

17:04 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (2)

19/08/2013

Périple au Bézu

Bézu 1.JPGVéritable nid d'aigle, le château du Bézu domine le plateau du Lauzet, déclinant son profil depuis Rennes-le-Château jusqu'à la montagne du Bugarach, dont on voit le village du même nom blotti dans son ombre. Lorsque survint la croisade contre les Albigeois (1210), Bernard Sermon l'avait en fief. Déclaré faydit (c'est-à-dire insoumis), il s'en vit privé au profit de Pierre de Voisins (1231), lieutenant de Simon de Montfort.
En moins d'un siècle, ce château sera déserté , sinon laissé sans entretien. Si bien qu'à la fin du XVIe siècle, cette construction n'est pas autrement désigné que sous le terme péjoratif de "bicoque".
De nos jours, les ruines de cette antique forteresse sont essaimées sur le prolongement de la crête Calmette, sur environ deux cents mètres en aplomb. A la base, de véritables murs cyclopéens constituaient les défenses de cette position. De nos jours, on y accède par un chemin, à travers le couvert forestier, débutant près d'une habitation dite des Tipliès. Ce nom de Tipliès a Bézu 7.JPGété vu comme une contraction du mot Templier.  C'est, évidemment, une interprétation abusive. D'où une légende selon laquelle des Templiers, venus du Roussillon, auraient choisi deBézu 5.JPG se cacher dans ce bastion pour échapper au coup de filet que préparait Philippe le Bel. En quittant leur commanderie, entre mer et vignes, ils auraient emporté tous les avoirs dont ils étaient encore dépositaires.
Il y a moins de dix ans, on pouvait voir une ancienne pierre d'autel, d'une taille et d'un poids respectables, à même le creux de la citerne d'origine. Désormais, à ce jour, elle n'y est plus.

Plus de photos sur FB : https://www.facebook.com/michel.vallet.16

15/08/2013

Bis repetita

Pensez à visiter ma page facebook. D'autres infos régulièrement : 
 https://www.facebook.com/michel.vallet.16