Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/10/2012

Le crâne de Dagobert II

crane_dagobert2.jpgDans la mythologie castelrennaise, les Mérovingiens y tiennent une place de choix, en particulier Dagobert II. On se félicite de disposer, aujourd'hui encore, du crâne de ce lointain roi d'Austrasie, assassiné en l'an 679 à Stenay, dans la forêt de Woëvre (Meuse). Il fut longtemps conservé par les "soeurs noires", religieuses au couvent des Capucins de Mons, en Belgique, avec d'autres insignes reliques. Déposé dans un reliquaire, ce crâne se distinguait par une entaille, commençant au-dessus de l'oeil gauche. Probablement, la trace du coup porté dont la violence fit éclater la boîte cranienne.
Longtemps acceptée comme une vérité scientifique, cette hypothèse a été remise en cause par deux préhistoriens: Henri Delmotte, en 1829, et M. Desailly, en 1919. En fait, l'examen de la "blessure" leur a fait penser davantage à une entaille médicale, autrement dit une trépanation, ainsi qu'on la pratiquait à l'époque du Néolithique. Pour M. Desailly, loin de penser qu'on serait en présence du chef de Dagobert II, il s'agirait d'un vestige humain de la Préchelleen, tels qu'on en trouve parfois dans la région de Mons !  Comment ce crâne fut-il un jour attribué à Dagobert II ? Là est le mystère... Longtemps veillé par les "soeurs noires", il n'est plus sous leur garde depuis 1997. Il fait désormais partie des précieuses reliques qui forment le fonds patrimonial de la Maison de la mémoire de Mons.

Les commentaires sont fermés.