Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/12/2012

Les Dalbiès à Rennes-le-Château

IMG (6).jpgEn 1820 décède au château de Rennes, Marie-Anne Elisabeth, dans le plus grand dénuement. Elle était la deuxième fille du dernier seigneur de Rennes, François d'Hautpoul, mort en 1753. Harcelée par les créanciers, c'est l'un d'eux, Michel Captier, qui se fera attribuer le château en toute propriété. Les Captier, père et fils, le garderont jusqu'en 1867, date à laquelle Isidore Captier,  fils, le mettra en vente. Il sera finalement racheté par les frères Dalbiès, François et Joseph, agriculteurs à Rabouillet, dans le pays de Sault. La transaction sera conclue pour la somme de 20.000 francs, payable en dix ans. En garantie, tous les biens des deux frères Dalbiès sont hypothéqués, terres et bâtis. Dès lors, les Dalbiès imprimeront leur ancrage à Rennes-le-Château. Ainsi, Joseph Dalbiès sera maire du village de 1919 à 1924.

Commentaires

Des bruits courent comme un sous seing aurait été passé pour la vente de cette vénérable demeure, vous me direz, on ne connaitra le nom de l'heureux? acheteur, qu'après l'acte... Au fait, un fait complètement passé innaperçu est que le Château de St Felix Lauragais a vu son intérieur mobilièr dispersé la semaine dernière dans une vente aux enchères qui a fait florès pour cause de "mauvais acheteurs"... Rapellons que Corbu s'en était porté acquéreur en son temps, circulez, il y a belle lurette qu'il n'y a plus rien à voir en ces lieux...

Écrit par : Aguirre | 05/12/2012

Merci Aguirre pour l'info. Effectivement, une vente d'objets anciens a eu lieu le 24 novembre dernier, par M. Eric Saint-Paul, qui racheta le château de Saint-Félix à Noël Corbu. A noter que M. Saint-Paul est antiquaire, c'est donc un certain nombre d'objets accumulés par lui, dans le cadre de sa profession, qu'il a cédé aux enchères.
Ref. "La Dépêche du Midi" : http://www.ladepeche.fr/article/2012/11/24/1497008-saint-felix-la-vie-de-chateau-aux-encheres.html

Écrit par : M. Vallet | 06/12/2012

Bonjour Michel,
Il est souventes fois attribué l’achat du château exclusivement aux frères Dalbiès, Joseph et François mais il faut préciser également que l’acte de vente, du 20 avril 1867, concerne aussi leur épouse respective, Marie Canel et Marie Abadie.
A la première page de l’acte est mentionné, comme tu l’as souligné, que tous quatre sont agriculteurs domiciliés à Rabouillet (Pyrénées orientales). Mais Rabouillet fait aussi partie du canton de … Sournia d’où étaient encore originaires avant eux Jean Bigou et son frère Antoine qui furent tous deux curés de Rennes au XVIIIè siècle. Ne peut-on pas trouver amusant, et peut-être curieux, l’engouement de ces personnes, toutes originaires de Sournia ou de sa région, pour le village perdu de Rennes-le-Château ?
Bonne journée
Patrick

Écrit par : Patrick Mensior | 06/12/2012

Patrick, tu as tout à fait raison au sujet des épouses Captier, mais j'avais simplifié pour cette brève. L'acte de vente distingue bien les épouses. Au sujet de ta remarque concernant les curés Bigou, l'oncle et le neveu, celle-ci ne m'avait pas échappé ; en revanche, ce qui m'intrigue depuis longtemps c'est que deux "citoyens" de Rabouillet signe avec Antoine Bigou l'acte d'inhumation de la marquise d'Hautpoul de Blanchefort, en 1781. J'ai du mal à croire à de telles coïncidences...

Écrit par : M. Vallet | 06/12/2012

Hello Michel,
Avis partagé Michel.
Juste une petite précision, Les curés Bigou n'étaient pas oncle et neveu mais bien frères.
Bien à toi
Patrick

Écrit par : Patrick Mensior | 06/12/2012

Patrick, ce que tu me dis m'étonne un peu. Je lis dans "Rennes et ses derniers seigneurs" de René Descadeillas, p. 123, que Antoine Bigou est qualifié de neveu par rapport à Jean Bigou, qui décéda en 1776, après quarante ans de bons et loyaux services. Déjà en place depuis 2 ans (précédemment au Clat), Antoine Bigou prit sa suite. En revanche, Jean Bigou avait bien un frère, Charles, à Sournia, qui était maréchal-ferrant. Ceci est résumé du livre de Descadeillas.

Écrit par : M. Vallet | 06/12/2012

La précision est apportée dans les actes notariés intéressant Gabrielle Bigou. Dans le bulletin « Parle-moi de RLC » de 2011 (page 96), j’ai publié celui établi en 1785 par lequel Gabrielle institue comme héritier « M. Antoine Bigou son frère prêtre et curé du présent lieu de Rennes ». Il s’agissait là d’un second testament de sa part intervenant après le décès de Jean Bigou en 1776. Dans un premier testament, antérieur donc, elle instituait « pour son héritier universel et général M. Jean Bigou son frère prêtre et curé du dit Rennes lequel dès le jour de son décès pourra faire jouir et disposer tant en la mort qu’en la vie de tous ces dits biens… ».
Ces informations conduisent à une évidence : si Gabrielle Bigou est à la fois la sœur de Jean et d’Antoine, ces-deux-là sont logiquement frères.
Quant à René Descadeillas, est-il passé à côté de cette précision en lisant l’acte, je ne saurai le dire !
Je devais publier cette année le premier testament de Gabrielle, et avec d’autres documents, mais en ce qui concerne RLC, j’ai été paresseux et n’ai pas fait de bulletin pour 2012 !
Patrick

Écrit par : Patrick Mensior | 06/12/2012

Ok, je rends les armes. Au moins, provisoirement. Mais l'année n'est pas finie (jusqu'au 21 décembre). A bientôt. Michel.

Écrit par : M. Vallet | 06/12/2012

Voici une info concernant Joseph Dalbies, un ancien maire de Rennes-le-Château, de 1919 à 1924...

Contrairement à une rumeur infondée et souvent relayée,
ce brave homme n'a jamais été lié à la famille des Dalbiès du Château Haupoul...

Joseph Dalbies était issu des Soubirous !...

Meilleures pensées
Hercule Navarrau-Arsa

Écrit par : Hercule | 16/03/2015

Les commentaires sont fermés.