Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/01/2013

Une étrange coïncidence

Régulièrement évoqué depuis sa publication dans Terre de Rhedae, le cliché des 5 Curés : Bérenger Saunière, Malot, Alfred Saunière, Boudet et Gélis, semble faire l'unanimité quant à son authenticité. On en a même tiré une carte postale. Pourtant, quelques doutes ont été émis *. Cette photo serait un montage destiné à démontrer qu'à une date donnée, nos cinq Curés ont voulu immortaliser une rencontre importante.
Chacun sait que l'art de la tromperie consiste à donner l'impression du vraisemblable. Dans ces conditions, est-il plus prudent de s'appuyer sur des antécédents. Les commentateurs du cliché des 5 Curés n'ont pas manqué de faire observer l'attitude "cérémonielle" de nos protagonistes. Or, ne serait-il pas opportun de le comparer avec cette photo datant de 1878, théâtralisant l'attitude des promoteurs d'une certaine église catholique indépendante, fondée à Paris, rue Rochefort (IXe arrondissement) ?... Ce choix n'est pas anodin.

père Hyacinthe  (3).jpg

 père Hyacinthe .jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est une lente évolution d'un prêtre apostat et excommunié du nom de Hyacinthe Loyson (1827-1912). Prédicateur, il fut un disciple particulièrement assidu du R.P Lacordaire. Mais, par la suite, leur chemin se séparèrent. Loyson entra en dissidence avec la frange royaliste de l'époque (précisément ceux que père Hyacinthe  (2).jpgl'on désignait comme des Ultramontains) et tint tête au pape qui lui demandait plus de conformisme. Ses prêches redoutables lui valurent la proposition de se mettre à la tête d'une église catholique indépendante, soutenue par l'Eglise anglicane, en la personne de l'archevêque de Cantorbury. Mais, très tôt, des dissenssions divisèrent cette communauté. A son grand dam, l'abbé Loyson fut poussé vers la sortie par ses détracteurs. Entretemps, notre trublion s'était marié avec une américaine. Conservant encore de chauds partisans, l'abbé Loyson continua sa carrière d'orateur. Il mourut à l'âge de 85 ans et fut enterré au Père-Lachaise.

* Voir notre brève du 29 octobre 2012.

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

C'est ce que l'on nomme une sacré trouvaille ! qui renforce la sensation de Bizarre, Bizarre, vous avez dit Bizarre ? C'est un théatre d'ombres, mais un théatre quant même avec une belle mise en scène, mais dont les costumes apparaissent élimés...

Écrit par : Aguirre | 25/01/2013

Les commentaires sont fermés.