Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/02/2013

Benoît XVI comme Célestin V

Tenier 3.jpgLa nouvelle est tombée sur les télescripteurs à 11 heures, aujourd'hui, le pape Benoît XVI annonçait sa démission, effective le 28 février, à 20 heures. Dès lors, commencera la période de sede vacante (siège vacant). Le souverain pontifie justifie sa décision pour des motifs de santé. Pour être inhabituelle, cette résolution n'est pas unique dans l'histoire de la papauté. Deux cas existent : celui de Célestin V, qui n'occupa le siège pontifical que cinq mois - du 5 juillet  au 13 décembre 1294, et Grégoire XII, élu pape le 30 novembre 1406, démissionnaire le 4 juillet 1415. Si le premier préféra abdiquer pour des motifs de non compatibilité avec sa charge, le deuxième s'y résolut pour mettre fin aux troubles du Grand Schisme qui éprouvait toute la Chrétienté depuis près d'un siècle.
Quel rapport avec Rennes-le-Château ?
On se souvient  que le message délivré par l'un des deux manuscrits, dit "Grand Parchemin", supposé avoir été retrouvé par l'abbé Saunière, évoque deux noms de peintres : Nicolas Poussin  et David Téniers, fils. Deux Tenier 1.jpgtableaux dont ils seraient respectivement l'auteur aideraient à laTenier 2.jpg compréhension de notre affaire. Or, si pour le cas de Poussin, le tableau de cet artiste français est parfaitement désigné - en l'occurrence les Bergers d'Arcadie, il en est  différemment de celui de David Téniers. Or, il y a un repère mnemotechnique pour le reconnaître, c'est le nom de Célestin V. Cette identification n'est évidemment pas écrite sur la toile : il s'agit en réalité de sa date de pontificat : 1294. Célestin V ne règna qu'au cours des mois de cette seule année. En outre, ce critère millésimé n'est pas la seule raison. Pour faire simple : 1294 est aussi l'année où une nouvelle page s'est ajoutée à l'histoire de Rennes. Mais, comme dirait Rudyard Kipling, ceci est une autre histoire.

Commentaires

Téniers, Célestin V, 1294, une nouvelle page dans l'histoire de Rennes . . . Michel, vous nous mettez l'eau à la bouche encore une fois! Laisserez-vous vos lecteurs et tous les aficionados sur leur faim?

Écrit par : sergent poivre | 11/02/2013

Il y a-t-il un lien entre les deux évènements ?

Écrit par : Kris Darquis | 12/02/2013

Je ne suis pas sûr de comprendre le sens de votre question. Le seul lien est que Benoit XVI a offert sa démission de la même façon que l'avait fait Célestin V au XIIIe siècle, ce qui est une circonstance inouïe. C'était donc l'occasion d'évoquer cette date de 1294, jalon de notre affaire.

Écrit par : M. Vallet | 12/02/2013

Et elle est où au juste la "circonstance inouïe" ? Faudrait peut-être se calmer un brin avec RLC.

Écrit par : algorythme | 12/02/2013

Vous substituez le mot "inouïe" au terme "exceptionnel" et vous aurez le même résultat. N'a-t-on plus le droit de succomber à un peu de licence poétique ? Aucune autre arrière-pensée préméditée...

Écrit par : M. Vallet | 12/02/2013

Il ne faut pas chercher un lien avec RLC quand il n'existe pas, c'est certain et ce n'est évidemment pas le cas avec Benoit XVI. mais suis d'accord avec Michel, avec un peu de poésie et d'imagination, on peut constater que l'évènements nous ramène insensiblement à RLC car il est un fait qu'il n'y a pas eu de démission d'un pape dans les mêmes circonstances depuis Celestin V. Pour certains, c'est la date qui importe, pour moi c'est plutôt le symbolisme du tableau et le fait que le pape détient la clef. D'ailleurs j'en profite pour vérifier auprès de vous s'il est avéré que Saunière a reçu la visite de Jean XXIII lorsqu'il était jeune prêtre. Merci et bonne journée Kris

Écrit par : kris darquis | 12/02/2013

Il est question d'un certain Jean XXIII, personnage noble et en aucun pape, que Saunière aurait attendu en vain. C'est ce que raconte l'apocryphe Madeleine Blancasall. En revanche, c'est bien au pape Jean XXIII que Claire Corbu a écrit lorsqu'elle faisait ses études, pour solliciter une aide matérielle. Elle m'a confirmé le fait. Elle a eu une petite somme et ce fut tout.

Écrit par : M. Vallet | 12/02/2013

Merci de la précision. La visite d'Angelo Roncalli tient donc davantage de la légende que de la réalité.

Écrit par : Kris darquis | 12/02/2013

Les commentaires sont fermés.