Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/04/2013

Rennes-le-Château inconnu

Nous avons fait l'emplette d'une vue inédite. Il s'agit d'une carte-photo datant du mois d'octobre 1905  adressée par celui-là même qui a réalisé la photographie. D'après le texte de correspondance, plusieurs vues auraient été prises  en même temps. La villa Béthania est qualifiée de "presbytère", ce qui est un lapsus révélateur si l'on songe que l'abbé Saunière avait songé au tout début en faire sa demeure. La chambre de Marie y était prévue. A noter que la chapelle latérale n'existe pas encore. Observons également qu'en 1905, la tour Magdala était en construction.

IMG.jpg

IMG - Copie.jpgCPA 3.jpg

Commentaires

Et - à moins que l'on voit mal - il n'y avait ni la tonnelle, ni les grilles du jardin. Très intéressant en effet, d'autant qu'il s'agit d'une carte-photo tirée par un petit atelier, visiblement des essais d'après le texte. Toutefois, une chose est dommage : cette vue est une vue classique de Rennes-le-Château (deux autres cartes postales de l'époque ayant été prises quasiment sous le même angle). Mais puisque plusieurs photos auraient été prises, il serait intéressant d'essayer d'en retrouver d'autres à partir des infos que tu as. Peine perdue me diras-tu sans doute, mais je pense que cela vaut le coup d'une petite recherche supplémentaire.

Écrit par : Tony Bontempi | 17/04/2013

C'est vrai, j'ai oublié de le signaler, la grille de clôture n'était pas encore en place. Quant à l'angle de prise de vue, on voit bien le mur de séparation (côté gauche), ce qui n'est pas habituel. C'est la hauteur choisie qui m'intrigue aussi. Le photographe était-il à la fenêtre d'une maison en vis-à-vis ?
Pour l'atelier du photographe, je me promets de faire des recherches au vue de la mention, mais il y a bien l'indication A 2. Ce qui indiquerait qu'il s'agit de la 2ème photo, parmi plusieurs autres. Les retrouvera-t-on un jour ?...

Écrit par : Michel Vallet | 17/04/2013

Toulouse, un certain, Rue d'Alsace...

Écrit par : Aguirre | 17/04/2013

Cette vue n'aurait-elle pas été prise depuis l'école?

Écrit par : Wamba | 17/04/2013

Non, la prise de vue depuis l'école ne serait pas sous cet angle.
Michel, tu as raison sur un point : voir le mur de séparation n'est pas habituel, puisque sur les deux autres cartes postales que j'évoquais, on ne le voit pas. Mais justement, compare ta carte-photo avec ces deux autres cartes postales (l'une tirée à la demande de l'abbé, l'autre par la société Palau si je ne me trompe). Regarde, par exemple, l'alignement de la pilasse gauche avec la porte d'entrée de la Villa Béthanie ; sur les trois photos, cet alignement est à très peu de choses près le même, ce qui démontre que l'emplacement des différents photographes au moment de ces trois prises de vue était quasiment le même aussi. Au passage, je précise que cela n'a rien d'étonnant, certaines prises de vue se prenant fréquemment sous le même angle par "facilité" (par exemple, aujourd'hui encore, les touristes et éditeurs de cartes postales prennent souvent la Tour Magdala sous le même angle). Ta carte-photo a tout simplement été prise avec une focale légèrement différente et aussi en orientant l'appareil un peu plus à gauche par rapport aux deux autres prises de vue. Pour ces raisons, le mur apparait dessus.
Tiens-nous au courant si tu retrouves d'autres photos de la même provenance :-)

Écrit par : Tony Bontempi | 18/04/2013

J'ai vérifié ce matin. Malgré l'imposant arbre qui gêne la vue aujourd'hui, on voit que la prise de vue a été faite en se positionnant sur le mur de séparation, tout comme pour les deux autres cartes postales. La carte de l'abbé et la carte Palau étaient destinées à être commercialisées ; les photographes respectifs ont donc soigné leur prise de vue en évitant de placer le mur dans le champ de vision. Ta carte-photo fait partie d'une série de tests photographiques non destinés à la commercialisation ; le photographe a porté moins d'attention au cadrage, d'où la présence du mur.
Quant au fait que l'on retrouve trois fois le même angle et la même position (à très peu de choses près), c'est simplement qu'à l'époque le seul endroit pour embrasser tout à la fois une grande partie du jardin avec son bassin, et la Villa Béthanie, était cette position. Si le photographe s'éloignait un peu d'un côté ou de l'autre, différents éléments auraient gêné la vue, et rendu la photographie moins pertinente.
En tout cas c'est mon avis, mais si d'autres ont une opinion différente, qu'ils n'hésitent pas à l'exprimer.

Écrit par : Tony Bontempi | 18/04/2013

Les commentaires sont fermés.