Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/08/2013

Excursion à Blanchefort

Blanchefort 1.JPGSituée à l'intersection de la route Couiza/Rennes-les-Bains, la montagne de Blanchefort se distingue par sa roche blanche qui en couronne le sommet. A une date immémoriale, un fortin en occupait toute la partie supérieure. En vain, on chercherait du regard les derniers vestiges de cette vigie médiévale, à moins de s'en approcher jusqu'à escalader cette roche blanche. Pour y parvenir, emprunter un chemin forestier (départ dans une trouée forestière, sur la route de Rennes-les-Bains), qui suit le versant Sud de la montagne (durée de progression, entre 45 mm et 1 h.). Au sommet, le paysage alentour est déjà une récompense. Proche du but, on aperçoit quelques pans de mur de l'ancien parement.
Pas de brèche dans la roche, il faut gravir l'obstacle par uneBlanchefort 3.JPG cheminée naturelle. Sur le terrassement, vous y rencontrerez successivement des soubassements de murs, les fondations d'une tour carrée, mais surtout les parties intactes d'une citerne, au fond de laquelle on distingue encore une vasque.
Ce fortin ou castrum semble avoir subsisté jusqu'au moment de la guerre contre les Albigeois. Perdant de son intérêt stratégique, cette position fut irrémédiablement abandonnée. Un petit hameau, qui existait en contrebas, côté Nord-Est, semble avoir subit le même sort.

Blanchefort 4.JPGBlanchefort 2.JPG

Commentaires

Et pourtant, il ne semble pas que ce soit ce fortin en ruine et ce hameau disparu qui ait pu justifier l'élévation de ce morceau de caillou en marquisat, et qui nous aurait donné les marquis et marquises qui interviennent dans notre affaire. La vérité doit être ailleurs. Seul, le très érudit Michel Vallet pourrait nous en dire plus.

Écrit par : sergent poivre | 05/08/2013

Les commentaires sont fermés.