Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/11/2012

Les apparentements terribles

SAM_0212.JPG896_001 - Copie.jpgC'est devenu un sport auprès des amateurs de l'énigme de Rennes-le-Château que de trouver des modèles aux principales constructions de l'abbé Saunière. La tour Magdala a été "revisitée" par bien des comparaisons - pas toujours très heureuses, d'ailleurs. Pour la villa Béthania, c'est plus rare. Saunière lui-même disait que sa maison était de "style Renaissance". On voit, effectivement, un modèle comparable dans une des planches des Très Riches heures du duc de Berry. A tout hasard,  voici un exemple qui mériterait, peut-être, qu'on s'y arrête. Cette ancienne carte postale représente le château du Noyer, à Excideuil, en Dordogne. Enlevez tous les rajouts qui encombrent cette demeure et jugez par vous-même.  Convainquant ?

23/11/2012

Bugarach en chanson....

Petit intermède ludique. Un clip sur Bugarach :

http://www.21decembre2012.fr/

 Bugarach clip.jpg

 

 

 

 

06:55 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

22/11/2012

Une légende au champ d'honneur

IMG_0005.jpgBien que les passions se soient calmées, le monument aux Morts de Couiza a longtemps fait parler de lui. Etait-il codé ? Fourni par le statuaire toulousain Giscard, on a eu de cesse d'épiloguer sur son sensIMG_0002.jpg caché depuis que Gérard de Sède, en 1967, ait indiqué que le soldat montrait une pierre (celle bouchant le conduit menant au trésor). Il est facile de constater, en observant le bas-relief de visu, que ce n'est pas le cas. La photo publiée pour le démontrer, jouant sur les ombres, s'est révélée une supercherie.
Des monuments aux Morts, la Maison Giscard en a proposé plusieurs à ses clients. Le prototype de celui de Couiza avait été réalisé  pour la municipalité de Pouvourville (devenue un quartier de Toulouse). Inspirée d'une image patriotique italienne, la scène du soldat agonisant accueilli par un ange se déclinait de différentes façons. En voici quelques exemples. En prime, le monument aux Morts de Seraucourt-le-Grand, dans l'Aisne, signé Giscard, Toulouse.