Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/11/2012

Le choc des Titans

2489907178.jpgDéjà bien achalandée, la bibliothèque de l'Académie des Arts et des Sciences de Carcassonne vient de s'enrichir d'un nouvel ouvrage, un titre d'autant plus précieux que c'est un fondamental de l'Aude; Il s'agit de l'Histoire ecclésiastique et civile de la ville et du diocèse de Carcassonne, parue en 1741, du R.P. Bougès, religieux des Grands-Augustins de Toulouse. C'est un livre d'autant plus pertinent que l'auteur prend le contre-pied de plusieurs légendes locales, notamment celle qui situe la bataille qui opposa Clovis à Alaric II, en 507, du côté de Barbaira, à distance de Carcassonne. Alors qu'elle eut lieu près de Vouillé, dans le Poitou.
On sait désormais que cette croyance se fonde sur l'étymologie équivoque de ce qu'il est convenu d'appeler la "Montagne d'Alaric", entre Carcassonne et le village de Capendu. C'est sur ses pentes, dit-on, dans une grotte, que les Wisigoths auraient enfoui secrètement le corps de leur chef tué au combat, au milieu de riches trésors ramenés de conquêtes lointaines.

06:32 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (2)

14/11/2012

Piqûre de rappel

IMG (2).jpgActuellement en kiosque, le n° 133 des "Cahiers de Science et Vie", consacré aux Codes et aux langages secrets. Lorsqu'on sait que le Grand Parchemin se déchiffre sur le principe du carré de Vigenère, il est toujours utile de parcourir ce genre de publication. Il est d'ailleurs rappelé que le chiffre de Vigenère tint en échec les plus performants limiers du Chiffre pendant près de trois siècles, -  jusqu'en 1870, date à laquelle Babbage et Kasiski le relèguent enfin au Musée des curiosités.

13/11/2012

L'inscription escamotée

Escales.jpgParmi les arguments émis pour prétendre que l'église de Rennes-le-Château n'offre qu'une décoration somme toute banale, quelques sceptiques ont pointés des analogies avec des motifs retrouvés ailleurs. Ainsi en fut-il de la citation évangélique mise en exergue sous le ronde-bosse, dit aussi Mont des Béatitudes. Elle dit ceci : Venez à moi, vous tous qui souffrez, et qui êtes accablés, et je vous soulagerai. En fait, c'est la paraphrase d'une citation de Matthieu (11, verset 28): Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et je vous soulagerai. Peut-être ailleurs, au moins dans le département de l'Aude, cette inscription figurait sur l'arc plein-cintre de la chapelle conventuelle de Montolieu, jusqu'à ce qu'elle soit effacée lors de la restauration du sanctuaire en 1930. Seules des cartes postales anciennes nous en gardent le souvenir. Pour le moins, la citation était identique à celle de Rennes-le-Château, à l'exception de ces mots : et qui êtes accablés. On peut la comparer avec une autre, qui se trouvait dans l'église du village des Escales, près de Lézignan-Corbières, avant qu'une rénovation intempestive ne la fasse disparaître elle aussi. Variante de celle de Rennes-le-Château : le mot peinez remplace le mot souffrez. Là encore, et qui êtes accablés a été escamotée.