Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/12/2012

Coustaussa et le tombeau de Constant

DSC_1249.JPGDans ses Prophéties, Nostradamus annonce que lorsque viendra le Grand Monarque, au moment de la Parousie, l'Elu divin découvrira de vastes trésors dans une tombe antique, dite du "Grand Romain". Ce mausolée sera découvert à la faveur d'un tremblement de terre. L'éventualité a été émise que cette tombe pourrait se trouver dans les parages de Coustaussa. C'est là, dit-on, en 350, que Constant, le plus jeune fils de Constantin 1er le Grand, cherchant à fuir Magnence qui voulait sa mort, fut tué par des cavaliers alors qu'il avait choisi de se réfugier à Elne (Pyrénées-Orientales), avant de passer en Espagne. La localisation de Coustaussa tiendrait à l'étymologie du nom de cette petite localité. En effet, la forme la plus anciennement connue du toponyme n'est autre que Villa que vocatur Constantianum *. Littéralement : "Villa qui est appelée de Constant."
Magnence ne profita pas longtemps de son crime. Trois ans plus tard, vaincu par Constance, autre fils de Constantin le Grand, le général usurpateur fut contraint au suicide. C'est, vraisemblablement en 355, sous Julien, qui avait en charge l'administration de la Gaule, que fut édifié le tombeau du malheureux Constant. On ne saurait dire, en revanche pourquoi cette sépulture fut si richement dotée.

* Abbé Antoine Sabarthès, Dictionnaire topographique du département de l'Aude (1912).

27/12/2012

Le balustre et la lignée brisée des Hautpoul

033.JPGAprès cinq ans de mariage, François d'Hautpoul et Marie de Nègre d'Able ont enfin un enfant. C'est un fils, qu'ils prénomment Joseph. La descendance des Hautpoul-Blanchefort semble assurée. Las ! Le 8 mars 1739, le bambin meurt. Il n'a que deux ans. Le chagrin des époux est immense. Ils auront d'autres enfants, mais ce ne seront que des filles. La succession des Hautpoul de Rennes est brisée à jamais. Pour bien marquer cette rupture définitive, François d'Hautpoul et Marie de Nègre d'Able vont se prêter à un acte symbolique. Le balustre de l'église est retiré du choeur et hissé jusqu'aux trois-quarts du clocher pour y être encastré à demi, côté cimetière.
Ce balustre, lourde colonne d'environ un mètre de haut, signalait l'emplacement du caveau des seigneurs de Rennes et de quelques autres hauts personnages. De ce jour, cette sépulture collective ne fut plus pratiquée. Le jeune Joseph fut enterré dans le cimetière, "près de la grande croix",  ainsi que le sera sa mère quarante-deux ans plus tard. Quant à François d'Hautpoul, il recevra une sépulture en 1753, en l'église Saint-Martin de Limoux.

06:05 Publié dans Famille | Lien permanent | Commentaires (2)

26/12/2012

Le lac de Rhedae

100_0929.JPGUn lac aurait existé entre le plateau de Rennes et le  bourg d'Espéraza, occupant toute la vallée des Couleurs. Sa disparition mystérieuse serait liée avec celle du village d'Asparazanus, qui était situé en aval du bourg actuel d'Espéraza, qui n'existait pas encore. Cité dès le début du IXe siècle, comme le siège d'un prieuré fondé par le Chapitre d'Alet, il ne cesse de prospérer jusqu'en 1145. Puis, brusquement, les documents n'en font plus mention. Que s'est-il passé ? Il est probable que son sort fut lié à une catastrophe naturelle. La géologie viendrait à l'appui de cette hypothèse. Pour des raisons inconnues, les eaux du lac se seraient répandues dans toute la vallée des Couleurs, engloutissant fermes et villages, dont celui d'Asparazanus. On n'en savait pas davantage lorsque, vers 1878, alors que l'on procédait à des travaux consécutifs à la pause de la voie ferrée Carcassonne/Quillan, les terrassiers mirent au jour, dans le quartier de Garnaud, en continuité de l'actuel village d'Espéraza, des substructions de bâtiments  sous quatre-vingt centimètres de terre végétale. Ces ruines étaient situées dans un terrain en nette déclivité.

06:10 Publié dans Traditions | Lien permanent | Commentaires (1)