Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/12/2012

Good Christmas

Rennes le chateau neige.jpg

24/12/2012

Le tombeau de Roland à Laval-Dieu

SAM_0654.JPGSous couvert d'une légende transmise "de génération en génération", on raconte volontiers du côté de Laval-Dieu, que Roland, neveu de Charlemagne, tué lors d'une embuscade dans les Pyrénées, serait enterré quelque part sur les bords du ruisseau des Couleurs. En fait, le guet-apens de Roncevaux n'aurait pas eu lieu là où les chansons de gestes le prétendent, mais au Pas de la Roque, au Sud de Rennes-le-Château. Alors qu'on le croit inhumé pour l'éternité dans la crypte de la basilique Saint-Romain *, à Blaye (Gironde), il reposerait, en réalité, en un lieu longtemps dénommé "la Butte de Roland", près de Laval-Dieu, dans les parages d'une ancienne abbaye cistercienne, dont les dernières ruines subsistaient il y a encore une vingtaine d'années.
En 1978, cette affaire que l'on croyait absolument chimérique, refit surface au rapport d'un témoignage direct d'un habitant des environs qui aurait retrouvé une pierre tombale sur laquelle le nom de ROLANDUS était encore visible. Lorsque cet homme voulut montrer l'objet de sa trouvaille, il lui fut impossible de reconnaître les lieux précisément tant la végétation faisait rempart à toute reconnaissance. (Photo : Vue prise dans les parages de Laval-Dieu ; au loin, la colline de Rennes-le-Château.)

* Détruite par Vauban, lors des aménagements de la citadelle de Blaye.

06:00 Publié dans Traditions | Lien permanent | Commentaires (0)

23/12/2012

Bugarach, une montagne d'inepties

JM Pous.jpgPour avoir échappé à une catastrophe planétaire, les déclarations clownesques ne nous ont pas été épargnées. Ainsi, une "feuille" suisse s'est faite l'écho des déclarations d'un chercheur parisien, Jean-Michel Pous, assidu à cette région depuis trente ans. Fort d'une documentation laborieusement accumulée, d'un ratissage aussi large que possible de toutes les informations qui circulent sur le Net, notre quidam s'est laissé aller à la confidence.
Admettant fouiller la région "en toute illégalité", Jean-Michel Pous se targue, dès lors, de connaître la montagne de Bugarach "dans ses moindres recoins." - "Je sais qu'elle renferme des choses importantes..." A quoi songe-t-il ? En premier lieu, au tombeau du Christ * ! L'hypothèse que j'avance, insiste-t-il, est  qu'à sa mort, Jésus a été placé sous le Temple de Salomon. Par la suite, lors des Croisades, les Templiers ont ramené son corps dans la Haute Vallée de l'Aude, pour le cacher sous le Bugarach, qui était connu à l'époque pour contenir toutes sortes de reliques." Lorsqu'il parle de reliques, Jean-Michel Pous fait allusion au Graal, au trésor des Wisigoths et à celui des Templiers.
Trente ans de recherches sans résultat, n'est-ce pas un aveu d'échec ?  Notre baroudeur se défend de cette conquête de l'inutile. "Après 30 ans de recherches, j'ai découvert des entrées de grottes que je vais explorer... Tant que je n'aurai pas remonté toutes les pistes qui s'ouvrent à moi, je continuerai à me passionner pour cette vallée qui a tant à nous apprendre sur notre Histoire."

* Que fait-on de la Résurrection ? Comment retrouver le corps du Christ, alors que sa personne a été consacrée par une onction divine. Jésus est mort, mais pas le Christ.