Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/06/2013

Michael Baigent n'est plus.

Baigent.jpg

Nous apprenons le décès de Michael Baigent, survenu le 17 juin dernier, à Brighton, en Angleterre. Il fut l'un des trois auteurs de l'Enigme sacrée.
Né en mars 1948, à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, il passera du temps en Asie, avant de se fixer en Angleterre où il rencontre Richard Leigh, qui travaille à la BBC. Par la suite, Leigh le présentera à Henry Lincoln, photographe et scénariste. Conjointement, ils s'intéresseront aux mystères de Rennes-le-Château. Il en résultera un livre : l'Enigme sacrée (1981), qui sera suivi du Message (1983).
Alors qu'Henry Lincoln prendra ses distances avec ses deux partenaires, Leigh et Baigent publieront encore quelques ouvrages inspirés du merveilleux sacralisé.
Michael Baigent fut grand officier de la Loge unifié d'Angleterre.

18/05/2013

Ma petite entreprise ne connaît pas la crise (air connu)

Pioché sur le site de vente Price Minister :

Price Minister.jpg

 

 

10/05/2013

Rennes-le-Château nationalisé ?

La loi est passée en catimini le 22 février 2012. Elle concerne l'exploitation numérique des livres indisponibles, qui ne sont pas dans le domaine public. En d'autres termes, depuis un an désormais, l'Etat peut numériser un titre sans avoir à en référer ni aux auteurs ni aux éditeurs concernés. Il faut que les uns ou les autres fassent une démarche formatée pour s'y opposer dans un certain délai. Déjà, les services de la BNF ont établis une première liste de 60 000 "indisponibles" numérisables. Une liste encore plus ambitieuse est à venir. Et ainsi chaque année quelques dizaines de milliers de références viendront grossir le bataillon des réquisitionnés. En tout, cela devrait concerner 500 000 titres.
En retour, l'exploitation de ces 500 000 ouvrages sera confiée à un organisme qui sera chargé de rétribuer auteurs et éditeurs, avec la promesse que le gâteau sera partagé en parts égales.
Fini donc les pudeurs de jeunes filles de certains auteurs répudiant leurs oeuvres de jeunesse. Caduque l'idée de réécrire un livre vingt ans après sa sortie. L'édition princeps venant faire concurrence à la version remaniée.
D'un autre côté, ne pas figurer parmi les titres rescapés de l'oubli va bientôt paraître comme une tare. Un peu comme les reçus du Baccalauréat, être inscrit dans la base informatique vaudra galon doré.
En écrivant RENNES-LE-CHÂTEAU ou RENNES-LES-BAINS dans le moteur de recherche du site : http://relire.bnf.fr/recherche?search=rennes+le+chateau , j'ai été amusé d'y trouver deux livres de Jean Robin, La colline envoûtée et Opération Orth; également, Chronique sur Rennes-le-Château de Germain Blanc-Delmas ; les Mérovingiens à Rennes-le-Château de Richard Bordes; enfin, L'or de Jérusalem de Roger Facon, qui ne confine pourtant pas au chef d'oeuvre.
Y figure également : L'énigme du curé aux milliards de Jean-Pierre Juge et Le cheval de Dieu de Gérard Bavoux, mais ces deux auteurs ont entamé une démarche d'opposition comme le principe le leur permet.
En ce qui me concerne, le livre de René Descadeillas: Rennes et ses derniers seigneurs figure également dans la liste des futurs numérisables.
Au hasard, j'y ai trouvé un titre de Serge Hutin, Jean Blum, Jean-Pierre Deloux, Robert Charroux, de même, Eugène Canseliet, un dernier, enfin, de Paul de Saint-Hilaire; plusieurs titres de Jacques Bergier, de Robert Ambelain, de Jacques Sadoul, de Daniel Réju et de Fernand Niel. Ainsi que l'excellent ouvrage de Jean de Kerdéland : La Nouvelle course aux trésors.
Rien pour Jarnac, Chaumeil, Mensior, Lincoln, Douzet et Gérard de Sède.
Peut-être lors de la prochaine charrette ?