Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/02/2013

La foudre s'abat sur la basilique Saint-Pierre

Vatican.jpg

Vatican 2.jpgAlors que le lundi matin, 11 février, le pape Benoît XVI annonçait qu'il renonçait à ses fonctions, la nuit suivante la foudre s'est abattue sur le dôme de la basilique Saint-Pierre, au Vatican.. Certains y verront un signe, d'autres juste un curieux hasard... (lu dans la Presse)

11/02/2013

Benoît XVI comme Célestin V

Tenier 3.jpgLa nouvelle est tombée sur les télescripteurs à 11 heures, aujourd'hui, le pape Benoît XVI annonçait sa démission, effective le 28 février, à 20 heures. Dès lors, commencera la période de sede vacante (siège vacant). Le souverain pontifie justifie sa décision pour des motifs de santé. Pour être inhabituelle, cette résolution n'est pas unique dans l'histoire de la papauté. Deux cas existent : celui de Célestin V, qui n'occupa le siège pontifical que cinq mois - du 5 juillet  au 13 décembre 1294, et Grégoire XII, élu pape le 30 novembre 1406, démissionnaire le 4 juillet 1415. Si le premier préféra abdiquer pour des motifs de non compatibilité avec sa charge, le deuxième s'y résolut pour mettre fin aux troubles du Grand Schisme qui éprouvait toute la Chrétienté depuis près d'un siècle.
Quel rapport avec Rennes-le-Château ?
On se souvient  que le message délivré par l'un des deux manuscrits, dit "Grand Parchemin", supposé avoir été retrouvé par l'abbé Saunière, évoque deux noms de peintres : Nicolas Poussin  et David Téniers, fils. Deux Tenier 1.jpgtableaux dont ils seraient respectivement l'auteur aideraient à laTenier 2.jpg compréhension de notre affaire. Or, si pour le cas de Poussin, le tableau de cet artiste français est parfaitement désigné - en l'occurrence les Bergers d'Arcadie, il en est  différemment de celui de David Téniers. Or, il y a un repère mnemotechnique pour le reconnaître, c'est le nom de Célestin V. Cette identification n'est évidemment pas écrite sur la toile : il s'agit en réalité de sa date de pontificat : 1294. Célestin V ne règna qu'au cours des mois de cette seule année. En outre, ce critère millésimé n'est pas la seule raison. Pour faire simple : 1294 est aussi l'année où une nouvelle page s'est ajoutée à l'histoire de Rennes. Mais, comme dirait Rudyard Kipling, ceci est une autre histoire.

07/02/2013

Rennes-le-Château : la visite du sous-préfet

Painco.jpgLu dans La Dépêche du Midi, ce jour - Sébastien Lanoye, sous-préfet de Limoux, est venu à Rennes-le-Château suite à l'invitation que lui a faite le maire Alexandre Painco. la journée a commencé par la visite du domaine de l'abbé Saunière, une visite qui a permis de se rendre compte de l'importance des travaux de rénovations qui ont été faits et qui sont en cours sur le domaine, un domaine qui reçoit bon an mal anla visite de près de 30 000 visiteurs payants sur les 130 000 qui passent par Rennes-le-Château. Ces travaux de rénovation sont financés par l'Etat, le Conseil Général et un autofinancement communal. Cette quatrième tranche en passe de se terminer sera certainement suivie par une cinquième et c'est là que l'aide de l'Etat et du Département seront les bienvenus. Au niveau des subventions, il a été également évoqué l'amélioration du chemin de Laval-Dieu.
A la fin de la visite, le maire a remis au sous-préfet le nouveau DVD documentaire intitulé Rennes-le-Château, les zones d'ombre. Un DVD qui sera présenté au grand public au mois de juin 2013. (Photo : DDM)