Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/01/2013

Un vétéran de la Gnose, Jules Doinel

doinel.jpgCeux qui voient l'ésotérisme comme une panacée pour résoudre l'affaire de Rennes-le-Château n'ont pas manqué de s'interroger sur la personnalité et les croyances de Jules Doinel, alors qu'il exerçait les fonctions de directeur des Archives Départementales, à Carcassonne, de 1896 à sa mort, survenue en 1902. Il est vrai que le personnage n'est pas banal.
Alors qu'il était conservateur aux Archives du Loiret, Doinel du Val-Michel découvrit, en 1889, une très ancienne charte rendant compte de l'élimination d'une secte gnostique en 1022. L'étrange récit dont il prit connaissance bouleversa ses croyances. L'année suivante, il créa sa propre église gnostique * et prit le titre de Patriarche sous le nom de Valentin II. En même temps, Montségur devint symboliquement son siège primatial.
On pouvait le voir dans les rues d'Orléans, se promener avec un ruban violet à son chapeau, portant sur son veston blanc un Tau suspendu à un ruban également violet. Entre temps Doinel aurait acquis à sa cause un certain nombre d'adeptes. Certains auraient été bombardés évêques. Lui-même se donnait volontiers le titre d'évêque d'Alet et de Mirepoix, et signait Julius espiscopus Gnosticus.
Au cours des années qui suivirent, il publia quelques livres, dont la Loque noire, en 1889, dans lequel il prétend que le comte de Saint-Germain était "un des plus puissants démons missionnaires de Satan". En 1895, il s'en prend également à la Franc-Maçonnerie, dans un livre-fleuve Lucifer démasqué, écrit sous le pseudonyme de Jean Kotska.
Mais lorsqu'il est nommé, en 1896, directeur des Archives de l'Aude, il semble que ses activités sulfureuses soient derrière lui. Il participe à la studieuse Revue méridionale et publie, en 1899, un Inventaire des titres du monastère royal de Notre-Dame de Prouille.

* Le Gnosticisme, basé sur un  dualisme radical, est une conception des mystères de Dieu et de sa création, qui se veut supérieure à celle des simples croyants. Un athée dira qu'il est agnostique, sans se rendre compte que l'athéisme est encore une forme de religion.

26/01/2013

Le Chemin de Croix "truqué" de Rennes-le-Château 2/4

 

d-station-IV[1] (2).jpgd-station-IV[1].jpg

 L

Station IV

Le chercheur face à l'ouverture.

Ne pas se tromper d'entrée.

f-station-VI.jpg                                                                           Station VI. Le passage s'avère étroit.

h-station-VIII.jpg                      Station VIII. Le passage est sinueux, métaphore de la taille d'un enfant.                                                                                                                                              

A SUIVRE

h-station-VIII[1].jpg

d-station-IV.jpg

25/01/2013

Denise Carvenne, la part du rêve

carvenne 3 (2).jpgAu cours des années 1958-1960, Robert Charroux vint à Rennes-le-Château deux ou trois fois. D'abord pour des raisons professionnelles, puis pour ses activités de chercheurs de trésors. Si son épouse, Yvette, l'accompagnait volontiers dans ce genre d' expéditions, Denise Carvenne était souvent de la partie. Qui était cette fidèle du Club International des chercheurs de trésors, présidé par Robert Charroux, qui comptait parfois quelques personnalités, dont Tony Mangel etcarvenne 3 (3).jpg Henry de Monfreid ?
Denise Carvenne, de son vrai nom Jeanne Défense, était une comédienne belge. A son actif, une vingtaine de films tournés dans les années cinquante. Certains de ces longs-métrages, d'ailleurs, ont carvenne 3.jpgconnu de très beaux succès en salle. Notamment Notre-Dame de Paris de Jean Delannoy, Si Paris m'était conté de Sacha Guitry, la femme et le pantin de Gilles Grangier, Nana de Christan-Jaque et, surtout, les vieux de la vieille également de Gilles Grangier, avec Jean Gabin et Pierre Fresnay. Malheureusement, elle a toujours été cantonnée à des seconds rôles, voire à de simples apparitions. Cette situation finit par avoir raison de sa confiance. Elle mit fin à ses jours en 1980, à Paris.

1/le Temps des oeufs durs - 2/Nuits de Pigalle -  3/ Nous n'irons plus au bois - 4/ Les vieux de la vieille.

 

carvenne 7.jpg

carvenne 7 (4).jpg

carvenne 7 (3).jpgcarvenne 7 (2).jpg