Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/05/2013

Picsou à Rennes-le-Château

Amis chercheurs, sérieuse concurrence en vue. Extrait du blog désopilant de JERK:
http://jerkisajerk.over-blog.com/

picsou10.jpg

 

17/04/2013

Rennes-le-Château inconnu

Nous avons fait l'emplette d'une vue inédite. Il s'agit d'une carte-photo datant du mois d'octobre 1905  adressée par celui-là même qui a réalisé la photographie. D'après le texte de correspondance, plusieurs vues auraient été prises  en même temps. La villa Béthania est qualifiée de "presbytère", ce qui est un lapsus révélateur si l'on songe que l'abbé Saunière avait songé au tout début en faire sa demeure. La chambre de Marie y était prévue. A noter que la chapelle latérale n'existe pas encore. Observons également qu'en 1905, la tour Magdala était en construction.

IMG.jpg

IMG - Copie.jpgCPA 3.jpg

21/02/2013

"La Fin d'un monde"

Actuellement à la vente sur un site Internet dont le nom  pourait être celui d'un bistrot, ce tableau : LA FIN d'UN MONDE, réputé avoir été peint à Rennes-le-Château, en 1942, signé Frabo :

Frabo.jpg

frabo 1.jpgFrabo était le pseudonyme d'un peintre allemand né en 1904. De son vrai nom : Ernst Bott (francisé : Francis Bott). Il a déjà oeuvré dans les plus grandes capitales européennes lorsqu'en 1939, à la déclaration de guerre, il est en France. Interné par les Anglais, il retrouve sa liberté en octobre 1940. Mais son passé de militant communiste lui vaut de figurer sur une liste noire dressée par les Nazis. Il entre donc dans la clandestinité et, de Toulouse où il frabo 3.jpgs'était réfugié, gagne les Corbières. Pendant quelques temps, il travaillera comme bûcheron à Couiza. Il continuera également d'exercer son art. En remerciements pour une certaine aide qui lui a été apportée, il offrira un tableau, repésentant le Christ sur la Croix, que l'on peut toujours voir dans l'église d'Arques. Certaines de ses toiles seront aussi à la vente en 1941 et 1942 à la galerie Bonnet de Montpellier (avant que les Allemands ne franchissent la ligne de Démarcation).
A la Libération, il quittera le Sud pour retourner à Paris. Désormais, il peut vivre de son art. Pour lors, concentré sur le figuratif et le fantastique, il bascule désormais vers l'abstrait et le surréalisme. Au début des années 60, il est à l'apogée de sa création et reçoit les soutiens les plus éminents.
C'est à 94 ans qu'Ernst Bott décèdera à Lugano (Italie), le 7 novembre 1998.

Quelques-unes de ses oeuvres après 1950-1965 : http://www.henze-ketterer.ch/de/kuenstler/francis-bott/werke/

Aperçu bibliographique sur ce peintre : http://www.henze-ketterer.ch/de/kuenstler/francis-bott/bibliographie/